Monsieur David FREUND ancien étudiant rencontre les étudiants de 1re année – BTS Systèmes Numériques

DavidFreund

C’est la deuxième année que M. Freund vient, durant son temps libre, échanger avec les étudiants de la section BTS SN. Les étudiants ont été attentifs et curieux de faire connaissance avec ce professionnel qui a suivi la même formation BTS qu’eux.  Après avoir présenté son parcours scolaire, M. Freund propose aux étudiants un échange sous forme de Questions-Réponses. Voici un résumé de  l’échange qui a duré 1h30 ! Toute la promotion 2017-18 remercie M. Freund pour la clarté de ses explications et pour le temps qu’il leur a accordé.

Monsieur Freund, après un bac  microtechnique,  a suivi la formation BTS IRIS (version antérieure du BTS SN) au lycée Heinrich : promotion 2009.
Q : « pourquoi, après ce Bac,  avez-vous opté pour des études supérieures en informatique ? »
David Freund : « A la fin du bac STI les débouchés (bureau d'études, tourneur-fraiseur, concepteur PAO) ne me semblaient pas intéressants, je préférais déjà l’informatique et notamment la programmation. Aux portes ouvertes du lycée,  j’ai eu la confirmation que c’était ce BTS qui m’intéressait
La nouvelle formule de votre BTS SN qui intègre de l’électronique et de l’informatique est un plus par rapport à mon BTS IRIS.  Le fait d’avoir des connaissances  hard &  soft, sera un plus,  car dans de nombreux domaines porteurs  il faut comprendre les deux. Par exemple pour les systèmes embarqués, ou aussi en domotique »
Q= quels étaient vos points fort pendant votre BTS
DF: « sans hésitation l’informatique,  en maths et physique j’ai eu du mal. Après le BTS j’ai compris que les maths sont nécessaires (par exemple la récursivité) pour bien programmer »


Après le BTS Informatique, M. Freund a validé un diplôme  «DUT année spéciale à Nancy » , puis  une Licence CDED (conception et le développement d'applications web en environnement distribué). Il précise qu’actuellement il  est préférable de s’inscrire en licence directement après le BTS. Il a pu faire cette licence en alternance, car il avait obtenu une proposition d’embauche en CDD  par l’entreprise FM2I (groupe FM Logistic)  et il a su les convaincre de l’embaucher plutôt en  contrat d’apprentissage.
DF: « l’alternance est intéressante pour l’entreprise, car ce contrat permet de tester l’étudiant, comme en CDD puis de le garder en l’embauchant en CDI.  On peut faire une licence en cours du soir aussi, mais c’est très difficile d’associer la vie professionnelle  et les cours du soir, il vaut mieux s’inscrire en licence tout de suite après le BTS »
Q : « que vous a apporté cette licence ? »
DF: «Cette licence m’a permis de me former dans le domaine de la gestion de projet, ce qui me manquait. Mais aussi dans l’administration des Bases de Données et du Web service »


Après cette licence en alternance, M. Frend est resté 2ans dans l’entreprise FM2I , puis il a travaillé dans le milieu bancaire via une Société de Services en Ingénierie Informatique ( SS2I ). Ensuite durant 2 années, M. Freund a travaillé chez IBS (Innov Business Services). Et depuis 2015 il est embauché en CDI par Eurofins. Son travail consiste à  informatiser les  échanges de données entre les clients et le laboratoire d’analyses.
: « comment trouver un premier emploi ? »
DF: « Comme moi,  beaucoup d’informaticiens trouvent leur premier emploi via une SS2I . Puis dès qu’ils ont acquis de l’expérience professionnelle, ils se tournent vers une embauche directe dans un service informatique d’entreprise. Je pense que créer son entreprise, en sortant des études, est un parcours difficile »
Q "vaut-il mieux commencer à travailler dans une petite ou grande entreprise
DF
: «  les 2 ont des avantages. Dans une petite on fera tout, du web, du C# ou autre langage, etc..…parfois même le ménage. Dans grande entreprise, on sera spécialisé plus rapidement. Alors au bout de quelques années, il faut savoir se diversifier et montrer qu’on a différents talents afin de profiter des changements de métiers possibles, en ligne horizontale ou verticale »
Q "pendant les années d’études vos contacts vous ont-ils servis jusqu’à ce jour ?
DF: «  oui  tout à fait. Et je suis aussi encore en contact avec des personnes que j’ai rencontrées lors d’entretiens d’embauche. Pour les contacts je vous conseille aussi de vous inscrire sur VIADEO et LINKEDIN , et de faire des recherches sur les sites tels que Monster ou  LesJeudis»
Q « quelles sont les erreurs à ne pas commettre ? »
DF: «Lors de l’entretien d’embauche il faut être curieux du contenu du métier pour être sûr qu’il correspond à vos envies.  Souvent on fait le même métier qu’un ingénieur, mais comme on coûte moins cher on est plus facilement embauché.
Ensuite en entreprise, il faut avant tout respecter la hiérarchie. Un supérieur est à ce poste parce qu’il a fait ses preuves !
Il faut avoir l’esprit d’équipe : communiquer, se renseigner, ne pas rester dans son coin mais échanger avec l’équipe avant l’échéance du projet. Si votre projet est critiqué à l’échéance, ne pas dire « on ne m’a rien dit », il faut aller vers les autres durant toute la phase de développement.
Une bonne communication rédactionnelle est aussi très importante car c’est l’image de la société vers le client.
Pour évoluer, il faut se mettre en avant, savoir vendre son expérience dans le métier. Ce qu’on accompli dans l’entreprise doit être connu pour être reconnu.


: « vous dites qu’on gagne plus dans une banque, pourquoi n’y êtes vous pas resté ? »
DF: « l’informatique en banque consiste à programmer en Cobol. C’est un langage ancien qui ne me plaisait guère. De plus ce travail manquait de diversité. Je conseille de trouver un stage orienté vers vos préférences informatiques afin de vous faire une idée plus précise du métier. »
Q = votre métier vous plait-il ?
DF: « oui je préfère ce que je fais maintenant au travail informatique dans  les métiers de la banque.
Avant j’ai aussi travaillé avec les ERP qui gèrent le  stock, les clients, les fournisseurs, etc
Actuellement je suis analyste développeur. Par exemple,  nous recevons des  échantillons d’amiante d’un client avec les fichiers de données correspondants. Or chaque client a son système informatique, il faut  créer les outils logiciels pour intégrer les données au format des logiciels que nous utilisons. »
Q : « qu’est-ce qui est important dans votre métier en plus de l’informatique ? »
DF: «Etre à l’heure, savoir s’exprimer, être diplomate, le relationnel client est très important.
Le cours de français en BTS est important, mais je n’en avais pas conscience pendant mes études. En effet, en entreprise le commercial vend au client  un service informatique, puis en réunion avec le client je dois expliquer clairement ce qui est réalisable et selon quel délai. Il n’est parfois pas simple d’exprimer des idées techniques en langage compréhensible par le client qui n’est lui pas informaticien.
D’autre part, l’anglais est aussi indispensable, à minima pour lire la doc technique (Je maitrise aussi l’allemand et le japonais).  J’étais bon en anglais durant mes études, l’allemand je n’y croyais pas trop  j’ai consolidé cette langue en regardant des séries, en lisant des livres. Il faut connaître le vocabulaire de base pour s’exprimer : CV, entretien, réunion, tel au client. Je me souviens d’une réunion en anglais avec des russes qui ne fut pas simple.
La principale qualité d’un professionnel est de savoir s’adapter »
Je  suis bon programmeur mais je connais aussi beaucoup de parties du métier pour lequel je programme :  laborantin.

Imprimer